Tarifs et franchise de l’assurance perte de gain

L’assurance perte de gain est en tarification libre, c’est à dire que toutes les compagnies peuvent proposer le propres conditions.

Ceci a pour effet une concurrence sérieuse dont le client peut profiter et une chasse aux bons risques qui pénalise certaines classes d’assurés.

Classes de risques

La perte de gain se calcule en fonction de nombreux éléments dont nous tentons de tirer profit en choisissant à chaque la meilleure compagnies pour une catégorie bien déterminée. Voici les principaux critères :

  • nombre de personnes assurées dans le contrat (contrats collectifs)
  • genre de métier
  • âge et sexe des assurés
  • sinistralité antérieure

Franchises (délai d’attente)

L’assurance perte de gain ne possède pas de franchise comme l’assurance maladie mais un délai d’attente après lequel elle va commencer à payer ses prestations.

Le délai d’attente ne peut pas être reporté sur l’employé, l’employeur lui doit le salaire depuis le 1er jour quelque soit la franchise choisie

Plus le délai d’attente est court, plus la prime sera élevée car le risque est plus important pour l’assureur.

En règle générale, le délai choisi est toujours de 14 jours ou 30 jours car ceci représente souvent le meilleur rapport qualité/prix. Il est toutefois possible d’assurer son personnel depuis le 3ème jour (prime très chère) ou depuis le 90ème jour.

Il existe des assureurs qui proposent de ne soumettre la franchise qu’une fois par an.

Par exemple, si on choisi un délai de 30 jours, un employé qui manque 2x 3 semaines la même année sera quand même remboursé par l’assureur pour les 2 semaines de plus…

Participations eaux excédents (bonus)

Certains contrats prévoient une participation aux excédents, c’est à dire la restitution d’une partie des primes si l’employeur déclare peu ou pas du tout de sinistre. En général, le calcul s’étale sur une période de 3 ans.

Cette clause est une partie importante du contrat à prendre en compte lors de la comparaison de plusieurs assureurs car elle peut atteindre plus d’un tiers de la prime annuelle.

Comment réduire le taux d’absentéisme pour maladie ?

Certaines entreprises sont confrontées régulièrement à des cas de maladie de 1 à 2 jours pour lesquelles elles n’ont pas le droit de demander un certificat médical. On appelle ceci les « malades du lundi matin ou du vendredi après-midi »…

Afin de sensibiliser les employés aux coûts de ces absences, l’employeur pourrait par exemple utiliser la participation aux excédents de l’assurance perte de gain pour constituer une crousille qui reviendrait aux employés.

La plupart des compagnies proposent également le Case Management, soit un service qui permet de minimiser le coût des sinistres en faisant appel à des employés spécialisés qui visitent les malades afin de tenter de les remettre au travail rapidement.

L’aide du courtier

Le choix d’une bonne assurance perte de gain est l’un des plus délicat, il faut posséder de solides connaissances en assurances et bien se renseigner sur le marché actuel.

Direct Assurances fourni une assistance complète et gratuite afin de réaliser ces tâches ardues ainsi qu’en cas de sinistre.

Contactez-nous sans engagement pour en savoir plus ou demandez une offre en ligne, nous trouverons la meilleure compagnie et le tarif le plus attractif.

Rechercher