Faut-il choisir un taux fixe ou bloqué ?

La plupart des suisses, de par leur nature conservatrice et prudente, choisissent un taux bloqué pour leur crédit hypothécaire. Est-ce la bonne solution ?

Il y a 15 ans, lorsque nous avons commencé à proposer des hypothèques en taux libor, certains banquiers ont crié au loup avant de le proposer eux-mêmes à leur client quelques années plus tard…

Nous allons détailler dans ce chapitre les différentes possibilités avec les avantages et inconvénients de chaque prêt possible.

Taux bloqué : la sécurité

Avant tout, il faut savoir que bloquer son taux hypothécaire pour une longue durée coûte évidement plus cher qu’un taux variable.

Ceci n’est intéressant que si le marché devait évoluer à la hausse, ce que bien sûr personne ne peut prédire avec exactitude. Une seule chose est certaine : quelque soit la situation économique, votre banquier vous conseillera toujours de bloquer votre taux car il vous fidélisera plus longtemps et ceci occasionne moins de travail, donc de coûts pour la banque…

Avant de s’engager, il faut se poser les questions suivantes :

  • les taux vont-t-il monter ces prochaines années ?
  • la différence est-elle négligeable par rapport au taux variable ?
  • mon revenu est-il susceptible de changer (indépendants, naissance, retraite, etc…) ?
  • suis-je sûr de conserver mon bien immobilier durant cette période (divorce, déménagement, professionnel, décès, etc…) ?

Si la réponse à toutes ces questions est « OUI » alors vous pouvez vous engager dans un taux bloqué.

Taux variables

Le taux de l’hypothèque variable change tous les 3 mois, s’adaptant ainsi aux conditions du marché. La plus intéressante étant basée sur le taux libor.

Ceci vous permet généralement d’obtenir le taux d’intérêt le plus bas du marché. Si celui-ci atteint ces temps des planchers très bas attention tout de même à votre capacité si il devait remonter.

Voici les avantages principaux  du taux variable :

  • possibilité de bloquer mon taux à  n’importe moment (en cas de hausse des marchés)
  • je paie toujours le prix juste (pas de remords)
  • je peux vendre mon bien sans pénalité
  • je peux résilier quand je veux

De façon générale, nous conseillons à nos clients de déposer une somme supérieure de 1 à 2% sur un compte d’épargne afin de se prémunir de hausses éventuelles. Ceci vous permet de « lisser » votre loyer et de constituer un capital de réserve.

Multi-tranches ou taux à échéances diverses

Certaines banques proposent de couper votre hypothèque en plusieurs parties afin de diminuer le risque. Nous déconseillons ces produits car ils vous engagent souvent pour des durées plus longues que prévues :

Prêt no 1 > durée 3 ans
Prêt no 2 > durée 7 ans

Faites le calcul : si vous ne modifiez l’un des deux avant échéance, vous ne pourrez pas changer de banque avant 21 ans…

A notre avis, il faut mieux couper la poire en deux. Dans l’exemple ci-dessus prenez un taux bloqué 5 ans !

L’aide du courtier

Afin de prendre la bonne décision, il faut mieux avoir devant soi des offres concrètes et des simulations établies par un professionnel expérimenté.

Nos courtiers agréés sont là pour vous conseiller au mieux et vous faire profiter de leurs expériences personnelles.

N’hésitez pas à nous contacter sans engagement pour toute information.

Rechercher